Les news TV

American Gothic, la bonne surprise de l’été ?

american-gothic-cbs-pilot

American Gothic est l’exemple même de la petite série passant pendant l’été que l’on risque de laisser passer et qui pourtant pourrait être synonyme d’une bonne surprise. Le pitch est classique je vous l’accorde : Une famille influente de Boston découvre qu’un membre de leur clan pourrait être lié à une série de meurtres. Alors que des secrets du passé – mais aussi du présent – resurgissent, la paranoïa et la suspicion que l’un d’entre eux soit le tueur peut faire éclater le cocon familial. Mais pourtant autour de ce point de départ, American Gothic réussit à bâtir quelque chose qui à défaut d’être original se tient en termes de rythmes et possède un casting intéressant, ne serait-ce que pour Antony Starr (Banshee) dans l’un des rôles principaux et pas des moindres. Naviguant d’un extrême à l’autre, la série est pour l’instant très difficile à définir. Il y a un poil de second degré par la force des choses, il y a les bases d’un drama familial et il y a cette surcouche de thriller qui laisse planer le doute sur jusqu’où il ira. Car c’est bien là que réside le point fort de ce pilote d’American Gothic. Là où d’autres séries dès le premier round donnent tout pour cacher le fait qu’ils ne savent pas où ils vont c’est un peu le contraire que l’on a l’impression de voir prendre vie sous nos yeux.

Dès la fin du pilote, il ne reste plus qu’une seule certitude dans la tête du spectateur, tout ne va aller que de pire en pire avec cette famille de psychopathes en puissance. Le verni s’effrite et le mystère autour de l’identité du serial killer disparu remonte et prend de la puissance. Antony Starr reste dans la même gamme de jeu que ce qui a fait son succès dans Banshee. Est-ce qu’American Gothic rentre dans la catégorie de ces séries qui peuvent durer très longtemps ? Franchement j’ai un doute, mais sur une période de 4 saisons grand max, il y a suffisamment de matières pour donner du corps à ce drama familial sur fond de sérial killer. American Gothic n’est certes pas parfait (bien qu’il soit encore tôt avec un seul épisode au compteur pour donner un avis définitif), mais le show de par son atmosphère pour le moins particulière a de quoi être un très bon palliatif TV en attendant pendant l’été le retour des grandes séries à la rentrée. La seule question que je me pose désormais est de savoir si la série prendra le risque ou non de s’aventurer dans le domaine du fantastique. Pour l’instant elle se limite au drama et au thriller, mais le doute persiste quand à ce que les secrets de familles encore sous le tapis obligeront les scénaristes à faire prendre comme chemin a American Gothic. Une chose est certaine, cela se fera dans le sang. Si la saison 1 continue sur cette lancée, nous allons en prendre pleins les yeux. Tant mieux.

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Céline Online
    juin 28, 2016 at 11:11

    J’en attends beaucoup parler et ton article fini de mon convaincre que se laisser tenter est pour mon bien 🙂

  • Leave a Reply